Préserver la nature, investir dans l’avenir

L’engagement d’Inovia envers la conservation du territoire de Kenauk marque une étape importante dans notre cheminement vers le développement durable

Avez-vous déjà imaginé ce que serait Montréal sans sa ’’montagne’’ verte au-dessus du centre-ville? Qu’arriverait-il si le parc du Mont-Royal, un lieu de rencontres prisé, n’était qu’un autre quartier où seulement quelques arbres avaient survécu à l’urbanisation?

Le parc du Mont-Royal à Montréal a été conçu par Frederick Law Olmsted (qui a également conçu Central Park à New York) il y a 150 ans. Imaginez à quel point cet espace vert serait petit sans la vision de cet homme.

Heureusement, au cours des 150 dernières années, des visionnaires se sont battus pour préserver ce qui est maintenant reconnu par le Québec comme un site patrimonial. Le Mont-Royal est peut-être une goutte d’eau dans l’océan, mais c’est une inspiration quant au potentiel environnemental du Canada. Notre pays abrite 20 % des ressources mondiales en eau douce et 24 % des zones humides. Ce que nous ferons de ces ressources aura un impact énorme sur le ralentissement des changements climatiques et la protection de la biodiversité pour les générations à venir.

Dans cet esprit, Inovia est fière de soutenir les efforts de Conservation de la nature Canada (CNC) et de l’Institut Kenauk (KI) pour garder Kenauk, un territoire de 65 000 acres entre Ottawa et Montréal, sauvage. La contribution de 3 M$ CA des associés d’Inovia et des autres membres de son équipe au projet de 50 M$ CA aidera à protéger cette extraordinaire étendue de terre du développement commercial et à créer un laboratoire de recherche et d’éducation à ciel ouvert.

Tracer notre chemin vers le développement durable

Quatre familles canadiennes, dont la mienne, ont acquis Kenauk il y a une dizaine d’années pour travailler à la conserver. Cette semaine, nous avons annoncé le don d’une grande partie de cette terre entourant le lac Papineau à Conservation de la nature Canada, avec l’objectif ambitieux de préserver à perpétuité ce territoire unique et de construire un important corridor faunique pour la migration des espèces.

Kenauk et le corridor proposé pour la faune sont essentiels à la migration des espèces au cours des siècles à venir.

Mes collègues d’Inovia sont ravis que la firme appuie Kenauk, d’autant plus qu’ils connaissent bien le site : nous avons l’habitude d’y organiser notre retraite d’équipe annuelle, pendant laquelle les chercheurs et les éducateurs nous partagent leurs progrès. Participer à cette campagne de financement revêt également une importance particulière pour Inovia, alors que nous traçons notre chemin vers le développement durable et travaillons à définir ce que cela signifie pour les entreprises de notre portefeuille et pour nous.

Nous sommes conscients que les questions ESG sont complexes et qu’il serait facile de tomber dans les pièges du greenwashing alors que nous explorons des façons d’adopter des pratiques exemplaires. Bien que nous ayons encore beaucoup de chemin à parcourir, nous reconnaissons aussi que nous ne pouvons pas attendre d’avoir toutes les réponses avant d’agir. Soutenir la préservation d’un territoire accessible à quelques minutes de deux centres urbains, et donc particulièrement vulnérable au développement, est la première étape de notre parcours.

Au cours des 100 prochaines années, non seulement les animaux pourront se déplacer librement dans ce corridor écologique entre les parcs de Plaisance et de Mont-Tremblant, mais nous transmettrons les connaissances et l’appréciation de la biodiversité aux générations futures par le biais de visites scolaires et de recherches. L’accent mis sur l’environnement et l’éducation est un complément naturel à la richesse économique, intellectuelle et financière que nous travaillons à bâtir chez Inovia.

Enfin, je suis fier que le projet Kenauk ait été accueilli avec enthousiasme par les Canadiens de tous les milieux. En effet, la grande majorité des dons ont été faits par des particuliers, des entreprises et des fondations du Canada, comme Age of Union de Dax Dasilva, ce qui prouve qu’il y a un leadership actif sur les questions environnementales dans notre société.

Cet enthousiasme nous donne de l’espoir pour l’avenir. Chez Inovia, nous sommes fiers de bâtir des entreprises pour le long terme. Le projet Kenauk est aussi tourné vers les générations à venir. Il fera en sorte que nos arrière-petits-enfants pourront connaître la nature que nous chérissons, tout comme nous avons bénéficié de l’héritage des protecteurs du Mont-Royal il y a 150 ans.

This site is registered on wpml.org as a development site.