Célébrer le parcours de Clearparth : Depuis l’université jusqu’à réussir l’impossible

Construire des robots est difficile. Bâtir une entreprise de robotique est encore plus difficile. Bâtir une entreprise de robotique prospère est presque impossible. Heureusement, il y a 15 ans, un groupe d’étudiants de l’université de Waterloo a ignoré tout cela et a créé Clearpath Robotics. Cette semaine marque une étape importante puisque Clearpath Robotics rejoint Rockwell Automation, la plus grande entreprise mondiale dédiée à l’automatisation industrielle et à la transformation numérique. Félicitations à Matt Rendall, Ryan Gariepy et Bryan Webb pour avoir réussi l’impossible !

Nous avons eu la chance d’être à leurs côtés au cours des neuf dernières années, alors qu’ils naviguaient sur un chemin parsemé de rebondissements inattendus et de quelques virages imprévus. Malgré des hauts incroyables et quelques bas malheureux, les dirigeants de l’entreprise ont fait preuve de la même intelligence et résilience qui caractérisent les produits qu’ils fabriquent.  

Il existe de nombreuses histoires sur la façon dont Clearpath en est arrivée là, mais la plupart d’entre elles seront mieux racontées par les fondateurs eux-mêmes. De mon côté, j’aimerais mettre en lumière l’histoire de la communauté dynamique de Clearpath, qui témoigne de l’inestimable soutien «Fabriqué au Canada» et du rôle que celui-ci a joué dans la destinée de l’entreprise.

Clearpath a vu le jour dans les couloirs de l’Université de Waterloo. Les fondateurs étaient entourés de pairs qui travaillaient à leurs côtés au Accelerator Center. Les premiers investisseurs de la société étaient presque tous des entrepreneurs locaux de Kitchener-Waterloo. 

Nous avons rencontré Matt Rendall, cofondateur de Clearpath, en 2012 lors d’un événement de lancement d’une startup à Toronto. Garage Capital a investi dans la ronde de financement de démarrage de l’entreprise en 2013. Puis, un an plus tard, Clearpath est devenu notre premier co-investissement officiel avec la firme, lorsque nous avons investi dans la série A de l’entreprise aux côtés de RRE Ventures. Peu après le lancement d’OTTO Motors par Clearpath, nous avons mené la ronde de financement de série B avec l’aide de plusieurs de nos commanditaires co-investisseurs, soit un mélange d’institutions canadiennes, de family offices et d’entrepreneurs. L’un de ces partenaires, Kensington Capital Partners, a finalement dirigé la ronde de financement de série C et recruté deux dirigeants exceptionnels, Carolyn McGoey Garvey et Don Leslie, qui ont joué un rôle déterminant dans l’expansion de l’entreprise. Un autre de ces commanditaires, EDC, a joué un rôle clé en aidant Clearpath à naviguer la COVID-19 et en lui fournissant les ressources nécessaires à sa croissance internationale rapide.

L’histoire de Clearpath illustre l’engouement et l’investissement massif de la communauté tech canadienne dans l’entreprise. Grâce à la persévérance et au dévouement de l’équipe de direction et des employés de Clearpath, les retours sur cet investissement bénéficieront à l’écosystème qui a nourri ses ambitions. Nous attendons avec hâte la prochaine équipe visionnaire prête à transformer l’impossible en réalité.