Série de portraits de gestionnaires émergents : Rencontrez The51

Le premier Fonds Découverte d’Inovia soutient la prochaine génération de fonds de capital de risque dans leur mission d’identifier et de développer des startups à fort potentiel aux stades de pré-amorçage et d’amorçage. Nous avons rencontré ces gestionnaires émergents pour discuter de leur vision, de leur approche et de leurs attentes vis-à-vis d’un pitch.

Aujourd’hui, nous sommes heureux de vous présenter Shelley Kuipers et Judy Fairburn, co-cheffes de la direction de The51.

Shelley et Judy partagent une passion pour habiliter les femmes à façonner l’économie selon leurs aspirations. Ainsi, lorsqu’elles ont uni leurs forces (avec Alice Reimer) en 2019 pour lancer The51, la levée de capitaux pour investir dans des startups dirigées par des femmes et des fondateur·rice·s issus de la diversité de genres n’était qu’une partie de leur mission. Il était tout aussi important pour elles de créer une communauté en personne et en ligne où des milliers de fondateur·rice·s et d’investisseur·e·s en herbe apprendraient de fondateur·rice·s chevronné·e·s et acquerraient la confiance nécessaire pour suivre leurs traces. 

Les co-cheffes de la direction de la firme apportent une grande expérience à sa mission. Au cours des 25 dernières années, Shelley a travaillé, créé des entreprises et investi dans l’industrie technologique, constatant de près le manque de soutien aux femmes entrepreneures, qui ne reçoivent que 2,2 % du capital de risque à l’échelle mondiale. Judy, ingénieure douée pour l’innovation, connaît bien l’écosystème pour avoir occupé des postes de direction dans le secteur de l’énergie, présidé le conseil d’administration de l’agence Alberta Innovates et cofondé Evok, un fonds pour les technologies propres. 

Nommé d’après la proportion de femmes dans la population canadienne, The51 connecte aujourd’hui plus de 25 000 personnes et gère deux «fonds féministes» de capital de risque (un de 10 M$ et l’autre visant 10 M$ également) réservés aux investisseur·e·s accrédité·e·s et aux family offices. Les investissements dans le Fonds II, qui se concentrent principalement sur le Canada, incluent la société de stockage d’hydrogène Ayrton Energy et la plateforme de recherche de brevets alimentée par l’IA NLPatent. En outre, The51 a une coentreprise avec CNSRVX dans The51 Food and AgTech Fund.

POURQUOI AVEZ-VOUS CHOISI DE VOUS CONCENTRER SUR LES PHASES D’INVESTISSEMENT DE PRÉ-DÉMARRAGE ? 

C’est très inspirant de rencontrer chaque jour des fondateur·rice·s qui veulent vraiment changer le monde, qui voient ce qui est possible quand d’autres ne le voient pas, et qui ont l’audace de croire qu’ils peuvent le faire. Notre expérience nous a également appris que si l’on investit plus tôt, le retour potentiel est plus important. 

La thèse de The51 est axée sur l’investissement dans une classe d’actifs – les femmes fondatrices – qui sont surperformantes et sous-investies. Ici, en Alberta, nous disposons de statistiques intéressantes montrant que 30 % des entreprises technologiques en phase de démarrage sont dirigées ou co-dirigées par des femmes. Mais au bout de quatre ou cinq ans, lorsque les entreprises sont mieux établies, ce chiffre chute à 6 %. Aider les femmes à commercialiser avec succès leurs produits et à les amener au stade de la série A est une mission très importante.

DITES-NOUS CE QUI REND VOTRE FONDS UNIQUE

Nous sommes à la fois communauté et capital, et nous essayons donc de mobiliser le changement, la participation, l’accessibilité, parallèlement à notre produit d’investissement. Pour les fonds de capital de risque, nous cherchons à activer un capital essentiellement féminin, à mettre en place une équipe entièrement féminine en charge de déployer le capital, et nous investissons dans des entreprises dirigées et co-dirigées par des femmes. Et chaque fois qu’un·e commandité·e s’engage dans notre fonds, iel devient membre de notre communauté, ce qui nous permet de renforcer nos capacités.

Notre ambition est de passer de centaines à des milliers d’investisseur·e·s. Nous savons que d’ici 2030, 65 % de la richesse du Canada sera entre les mains des femmes, il s’agit donc d’un travail de longue haleine. Les femmes investiront dans notre classe d’actifs : comment pouvons-nous donc devenir la destination convoitée à long terme pour les capitaux féminins en capital de risque ? 

QU’AVEZ-VOUS APPRIS GRÂCE À VOS ÉCHECS OU PAR ESSAIS ET ERREURS ? 

Vous devez faire preuve de diligence raisonnable à l’égard du·de la fondateur·rice, et vice versa. En tant qu’investisseur·e, vous pouvez être attiré·e par la vision du produit plus que par le·la fondateur·rice, mais vous devez vous rappeler que vous investissez dans la capacité du·de la fondateur·rice à mettre ce produit sur le marché. Des détails, même minimes, dans le langage d’un·e fondateur·rice lorsqu’iel réagit à un commentaire, peuvent révéler s’iel est susceptible de suivre efficacement les conseils d’un·e coach. Par exemple, l’absence de volonté de mettre en place une gouvernance constitue un signal d’alarme majeur.

QU’EST-CE QUI RETIENT VOTRE ATTENTION LORS D’UN PITCH ?

Nous nous efforçons d’apprendre à connaître l’équipe fondatrice et son histoire. Quelqu’un a dit un jour : «Investissez dans une équipe A, même si elle a une technologie B, parce qu’elle réussira à pivoter. Ne faites pas le contraire» et c’est ce que nous avons constaté à maintes reprises. 

Nous investissons dans le monde que nous voulons voir, c’est pourquoi l’intention est importante. Nous investissons également dans le but d’obtenir des retours sur investissement, il faut donc que l’entreprise soit hautement évolutive. Nous aimons que l’équipe ait un ADN de commercialisation dès le départ.

QUEL EST LE CONSEIL QUE VOUS DONNEZ LE PLUS SOUVENT AUX FONDATEUR·RICE·S ? 

Restez attaché au problème que vous résolvez, et non à la solution. La solution évoluera au fil du temps, en particulier dans les entreprises en phase de démarrage.


Explorez notre site web pour en savoir plus sur la mission et les dirigeants d’autres gestionnaires émergents de notre portefeuille : Boon, FounderFuel, Front Row Ventures, Garage Capital, Luge, Maple, Mighty Capital, N49P, Northside Ventures, Roar Ventures et Two Small Fish Ventures.